?

Log in

No account? Create an account

Entrée précédente | Entrée suivante

Parce que j'ai l'impression que je ne parviendrai pas à en écrire d'autres et que je sèche lamentablement devant les kinks de Nelja à qui je voudrais vraiment rendre un texte en retour de celui qu'elle m'a écrit, pourtant (bouh...).

Ce nouveau jeu me faisait un peu peur, mais je ne regrette pas d'avoir participé : c'était très amusant. J'ai reçu de très chouettes cadeaux et pris beaucoup de plaisir à en faire aux autres, d'autant plus que ça m'a fait écrire sur des pairings/fandoms sur lesquels je n'aurais pas écrit, sinon, et que c'était très marrant de le faire, en fait.

Pour andersandrew :
Fandom : Death Note
Pairing : Matt Mello
Kink : Bromance/UST
Titre : Le glissement d'un doigt


S'il y avait quelque chose que Mello avait toujours aimé chez Matt, il s'agissait de la constance avec laquelle il avait toujours été là, présent, pour lui, et la facilité avec laquelle ils pouvaient se comprendre, même sans mots.

Il n'avait pas eu besoin de lui expliquer pourquoi il avait besoin de lui. Il n'avait pas dû lui en donner les détails. Matt avait répondu présent, dés le début, comme il l'avait fait de nouveau lorsque Mello était allé jusqu'à lui demander bien plus qu'il ne l'aurait voulu, même s'il ne l'avait pas laissé paraître.

Savait-il, au moins, ce vers quoi il courrait lorsqu'il lui répondait affirmativement ? N'était-il pas conscient de la seule façon dont tout ceci ne pouvait que finir ?

Mello se demandait s'il devrait porter seul le poids de savoir envoyer Matt à une mort certaine.

Il laissa retomber la tête contre le mur où son épaule était appuyée. Dans le silence de la pièce, le chocolat émit un craquement glacé lorsqu'il mordit dedans.

Matt se retourna, délaissant un instant le sac où il venait d'enfouir l'arme dont il se préparait à se servir, et observa silencieusement Mello. Puis il fit quatre pas vers lui, avant de s'appuyer nonchalamment contre la tapisserie élimée, dans un parfait miroir de la position du jeune homme au visage partiellement brûlé. Dans un geste lent, il glissa ensuite le doigt vers la bouche de ce dernier pour en faire glisser le carreau de chocolat qu'il venait de croquer. Puis il le saisit et le porta à ses lèvres, suçotant le bout de son index en observant Mello d'un regard grave, presque rêveur, pourtant et comme... doux. Ce dernier ne sut le dire exactement. Un temps, il regarda alors les lèvres de Matt et la manière dont le doigt humide glissa hors d'elles.

L'évidence transpira, pour Mello, au delà du silence du jeune homme, dans la façon dont celui-ci le fixait, derrière ses verres colorés.

Oui. Matt savait parfaitement à quoi il avait dit "oui".

Pour camille_miko
Fandom : XXX Holic
Pairing : Domeki/Watanuki
Kink : Physical responses
Titre : Il aurait au moins pu le regarder !


Le problème avec Domeki, c'est qu'il a une capacité absolument intolérable à faire naître toute une variété de réactions insupportables à Watanuki. Et qu'il en joue sans la moindre pitié.

La colère quand il se moque de lui.
Le trépignement sur place et les pieds qui tapent frénétiquement le sol lorsqu'il fait mine de l'ignorer - fait-il seulement mine, d'abord ?
Les rougissements lorsqu'il le regarde ou... enfin, non, pas tout à fait : Watanuki ne rougit pas pour si peu, enfin ! Quand il le fixe d'une manière particulière, voilà ! C'est juste qu'il a une manière de l'observer que... que... enfin, que Watanuki ne saurait pas tout à fait décrire et puis, de toute façon, il ne va pas s'y attarder, parce que s'il rougit, c'est forcément de la faute de Domeki, et parce qu'il l'a cherché d'une manière ou d'une autre.

Voilà.

Watanuki glisse un regard en biais vers Domeki.

Celui-ci ne le voit pas.

Ses joues se mettent pourtant à chauffer.

Alors, il se liquéfie en lui-même, mortifié, avant de détourner le visage et de se mettre en mouvement pour rejoindre, du pas le plus fier dont il est capable, la cuisine où il a laissé mijoter le repas.

Salaud de Domeki qui se met à le faire rougir même sans le regarder, maintenant.

Pour azalee_calypso
Fandom : Naruto
Pairing : Suigetsu/Sasuke
Kinks : trouble psychologique- Topping from the bottom/Angst
Titre : Qui aura le dessus


"Là", ordonne Sasuke.

Suigetsu se penche, pose les lèvres, puis lève le regard en attendant de voir si les yeux noirs s'emplissent d'autre chose que de mépris.

Rien.

Il laisse ses mèches aux reflets bleutés retomber sur son visage : qu'elles cachent l'expression sombre qu'il sait avoir lui aussi. Il ne se sent toutefois pas en colère. C'est un jeu déjà répété. Un jeu qui finira quand l'un d'eux partira. Sasuke le premier, surement. Autant en profiter avant, alors.

Les genoux pâles s'écartent, dévoilant la ligne tendue des muscles de l'intérieur des cuisses. Suigetsu sait que bientôt il pourra oublier le regard hautain et les injonctions mauvaises de Sasuke. La dernière partie sera la sienne.

"Plus bas."

La voix grave résonne. Le ninja de Kiri s'accomplit sans rechigner : puisque c'est là qu'il veut aller, il faut bien aider au passage. Ses premières attentions buccales font renverser la tête au brun en arrière et haleter bruyamment. Suigetsu s'arrête un instant pour sourire.

Après tout, rien ne lui plait plus que de voir le brun sortir de son contrôle, ainsi.

Une pression du pied sur son épaule le rappelle à sa tâche.

"Qui t'a dit de t'arrêter ?"

Alors, Suigetsu reprend ce qu'il faisait, en se disant un bref instant qu'il faudra qu'il tue cette saleté d'arrogant d'Uchiha, un jour, puis change d'avis pour admettre qu'il s'en fout. A la fin, ce sera lui qui sera au-dessus.

Pour chonaku55
Fandom : Young Avengers
Pairing : Billy/Teddy
Kink : First time
Titre : Se laisser emporter


"A...rrête."

Quand il repousse doucement le torse de Teddy, Billy n'est même pas sûr de ce qu'il demande. Il essaye de se soulever, son torse se tordant d'un côté, avant de retomber lourdement sur le matelas, coincé sous le poids de son petit ami. En rencontrant son regard, il sent à quel point ses joues sont devenues chaudes. Son érection lui semble pulser contre le bassin de Teddy et c'est tellement humide et moite, à cet endroit...

Le blond lèche ses lèvres irritées par tout le temps qu'ils ont passé à s'embrasser. Lui-même ne sait pas quoi faire de la dureté qu'il sent entre ses cuisses. C'était pourtant tellement excitant de se coller ainsi, leurs membres tendus l'un contre l'autre. Inconsciemment, il raidit un peu les hanches, ouvrant la bouche dans une respiration plus rapide quand leurs sexes entrent en contact de nouveau.

"Tu..."

Il ne sait pas comment formuler ses pensées.

"Tu ne veux pas ?"

Billy hésite. Il fronce les sourcils.

"Si mais... enfin, je..."

Il cherche ses mots, essayant de faire le clair dans son esprit, y échouant.

"Je...", recommence-t-il, déglutissant.

La tête lui tourne encore de la chaleur de leurs baisers. Il se perd dans le bleu des yeux de Teddy.

Celui-ci se redresse pour s'asseoir sur ses fesses et pose la main sur sa joue. De réflexe, Billy y appuie le visage. C'est tellement doux. Comme tant d'autres fois, avant, la conscience de la chance qu'il a de vivre une telle relation, avec lui, avec Teddy, l'émeut.

"On s'est laissé emporter, hein ?" sourit le blond.

Pour toute réponse, Billy se mord les lèvres. Son esprit est encore embrumé par le désir, son corps brûlant de l'excitation.

Attendri, Teddy passe la main sur le torse de ce dernier, plissant le tissus de son t-shirt, avant de glisser, plus bas, enfin, sur la bosse qui déforme l'avant de son pantalon. Le brun frémit.

"On fait quelque chose, pour ça ?

- Quoi ?" murmure Billy.

Il y a une jolie lueur, brillante, dans ses pupilles. Alors, Teddy s'empare de sa main, y nouant un instant les doigts, avant de l'emmener se poser sur son propre bassin, déglutissant en sentant son contact sur l'avant, devenu moite à force de s'être pressé contre le corps du brun, de son pantalon, et son membre tendu.

"On se le fait ?"

Un instant, Billy pense à la chambre où ils sont, à ses parents quelque part dans la maison, mais rien n'a le pouvoir de surpasser le désir qu'il ressent en ce moment. Alors, il se redresse, l'idée de ce qu'implique la décision qu'il vient de prendre faisant pulser le sang dans ses tempes et l'étourdissant un peu. Son cœur bat fort. De doigts empressés, il défait la fermeture éclair du pantalon de son petit ami, tandis que ce dernier se démène sur la sienne, tout autant fébrile, et cherche surtout ses lèvres pour y étouffer le premier gémissement que le contact de la paume de Billy se refermant sur son membre lui provoque.

Pour marryblack :
Fandom : Young Avengers
Pairing : Billy/Teddy
Kinks : PDA (Public Displays of Affection) + bisou dans le cou
Titre : Instant volé


Ils préféraient éviter de se toucher quand les autres étaient là, même simplement de se frôler. Billy avait pourtant l'impression que Teddy l'effleurait en permanence, qu'il y avait quelque chose d'électrique entre eux, et il sentait sa présence, partout où elle était : dans son dos, lorsqu'il discutait avec Cassie, à ses côtés quand il passait près de lui pour aller chercher une canette au distributeur de la supérette devant laquelle ils s'étaient arrêté. Bien sûr, le contact de Teddy lui manquait, mais il s'était accoutumé à cette tension - douce et agréable - entre eux, parfaitement conscient de la façon dont tout en lui se tendait vers son petit ami, lorsqu'ils passaient l'un auprès de l'autre. Cette électricité lui plaisait même, de par l'évidente sensualité qu'il en ressentait. Elle était pleine de promesses.

Il décrocha un instant de la conversation qu'il entretenait avec Eli pour relever le regard vers Teddy, détaillant la lueur douce de ses yeux bleus, la série d'anneaux à son oreille et la façon dont ses cheveux blonds captaient la lumière du soleil... Celui-ci tourna les yeux vers lui pour lui adressa un sourire radieux.

Gêné, Billy reporta le regard au sol.

Ce fut alors le moment où les autres se mirent en mouvement. Un instant, Teddy les regarda s'éloigner avant de rejoindre le brun. Ils étaient en train de prendre quelques secondes de retard sur eux.

Billy remarqua, avec tendresse, l'expression douce du visage de Teddy... un peu narquoise, également, et se raidit quand celui posa brusquement la main sur sa taille pour lui donner un baiser, trop chaud et trop empli de désir, dans le cou... trop bref, du coup. Il ne put s'empêcher de se tendre, dans le même mouvement, vers lui. Avec stupeur, il se rendit compte ensuite que Cassie venait de se retourner et s'était figée en les regardant.

Une lueur amusée brillait dans ses pupilles et elle pinçait les lèvres pour se retenir de sourire.

Pour modocanis :
Fandom : Sherlock Holmes
Pairing : Sherlock Holmes/John Watson
Kink : bondage
Titre : "Holmes ?"


"Prenez place sur cette chaise, John."

L'interpelé leva un sourcil courtois.

"La victime a été retrouvée là", poursuivit Sherlock Holmes, en appuyant sur ce dernier mot, en même temps que vivement sur les épaules de son acolyte pour le faire s'asseoir sur l'objet précité.

"Sa peau était marquée, comme...", fut la suite de son monologue, tandis qu'il se retournait pour fouiller fébrilement les lieux des yeux.

"ça !"

Watson l'observa courir à l'autre bout de la pièce, un peu bloqué par le fait de le voir ainsi en ébullition, comme il le lui arrivait parfois dans ses grands élans de déduction, pour aller ramasser ce qu'il découvrit être une corde d'un bon diamètre trainant derrière des cartons sales. Un malaise se fit en lui en le voyant revenir avec sa trouvaille.

"Euh... Sherlock ?

- Oh oui, remarqua celui-ci en rapprochant la corde de l'épaule de Watson, c'est tout à fait la bonne taille."

Puis il se mit à tourner rapidement autour de son collègue, pour l'entourer de la manière dont, d'après lui, la victime avait dû être attachée à sa chaise. John Watson l'observa nouer la corde avec un frisson d'horreur.

"Holmes ?", tenta-t-il de nouveau, la gorge serrée et son flegme habituel clairement menacé.

Mais ce dernier ne l'écoutait pas. Seulement ses yeux se mirent à briller lorsqu'il découvrit un lot de mouchoirs dans un autre carton, avec lequel il se retourna, triomphant, devant un John Watson dont les entrailles étaient en train de se liquéfier.

Comments

( 2 commentaires — Poster un commentaire )
mooniecherry
24 oct 2011 11:53 (UTC)
J'ai adoré celui sur Sherlock Holmes... pauvre Watson ! XD
kumfu
24 oct 2011 14:29 (UTC)
C'est celui que je me suis le plus amusée à écrire, aussi XD.
Pourtant, au début, Sherlock Holmes, je me disais "mais qu'est-ce que je vais pouvoir écrire dessus ?"... Et puis c'est venu ^^.
( 2 commentaires — Poster un commentaire )